rezki.net

Accueil > Culture > Arezki Metref, un itinéraire en pays kabyle

Arezki Metref, un itinéraire en pays kabyle

mardi 16 novembre 2010, par Rezki Mammar

Dans son dernier livre, le journaliste et écrivain sillonne le territoire kabyle. L’auteur part à la rencontre des habitants, de leur histoire et d’une société en pleine mutation.

La population kabyle est densément répartie, sur des milliers de localités, alors forcément quand on veut visiter le pays il faut faire des choix. Arezki Metref s’est arrêté dans vingt-trois lieux qu’il a visites, accompagné d’un personne différente à chaque fois. A Tizi Ouzou par exemple, c’est le chanteur Si Moh qui a servi de guide. Le 13 novembre, à l’occasion d’une conférence à l’invitation de l’association Taferka de Montreuil, l’auteur a présenté en détail son livre.

Du côté de Bounouh, on revit une page d’histoire dans les pas de Sidi Abderrahmane, le saint « aux deux tombeaux ». Il s’agit du fondateur de la confrérie Rahmaniya très influente en Kabylie. Ce personnage incarne l’opposition entre l’islam populaire face à un islam officiel. Le saint homme, bien que condamné par la Régence d’Alger a résisté toute sa vie avec l’appui des Kabyles, mais à sa mort les autorités s’emparent de son corps, pour le dérober à la population. Le but de ce kidnapping post mortem est d’empêcher qu’on ne construise un mausolée au défunt pour en faire un martyr. Toujours est-il les habitants refusent de croire qu’on ait enlevé Sidi Abderrahmane et conservent un tombeau qui est resté debout. Un second tombeau se trouve à Alger.

Dans presque toutes les localités qu’il a visitées, Arezki Metref témoigne de la vivacité d’une histoire transmise à travers les siècles. A Icherriden par exemple, la bataille qui a eu lieu en 1857 entre les Kabyles et l’armée française est restée dans les mémoires. Mais tandis que la France a construit un monument aux morts pour ses soldats en revanche côté kabyle il ne reste aucune trace physique des affrontements.

La première partie du livre avait été publiée il y a quelques années sous forme de chroniques dans Le Soir d’Algérie. L’auteur a ensuite pris son temps pour parachever l’ouvrage. Le livre est paru en France aux éditions Franco-berbères, il n’est pas encore sorti en Algérie.

Lire également Roman de Kabylie présenté à Montreuil

Messages

  • C’est une excellente idée d’avoir fait une sorte de photographie de la Kabylie. Arezki Metref a une bonne plume, il a apporté une pierre à la connaissance de notre pays (Tamurt).

    • Merçi M.METREF pour le recueil de vos chroniques kabyles.Très belle couverture du livre.J’ai beaucoup apprécié vos chroniques parues au "Soir d’Alger" que j’ai lu avec beaucoup de plaisir et d’émotion car elles sont émouvantes et dignes.
      Un autonomiste de Vgayet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.