rezki.net

Accueil > Brèves > Amirouche, Saïd Sadi et le clan de l’Ouest (Brèves)

Amirouche, Saïd Sadi et le clan de l’Ouest (Brèves)

lundi 3 mai 2010, par Nadia Mechiche

On le chuchote depuis des décennies, cela n’avait pas été écrit jusque là, mais le livre de Saïdi Sadi met le doigt dessus. L’ouvrage défend la thèse suivante : Amirouche, l’un des chefs nationalistes deu maquis kabyle a été tué en 1959 à la suite de trahisons de la part du tandem Boussouf-Boumediène, dont les héritiers sont actuellement au pouvoir en Algérie.

La presse algérienne parle abondamment du livre de Said Sadi sur le colonel Amirouche. Le leader du RCD (un parti kabyle) retrace la vie de l’un des responsables du FLN en Kabylie durant la Guerre d’Algérie. Très populaire, ce personnage a été occulté de l’histoire officielle tandis que les autorités ont caché son corps pendant des décennies. Le livre Amirouche, une vie, deux morts un testament tombe en pleine période d’intrigues de palais et suscite les réactions des caciques du MALG, le groupe à l’origine du clan actuellement aux affaires.


Le MAK annonce le lancement d’un site du Gouvernement provisoire kabyle « incessamment sous peu ». Le site du mouvement autonomiste déclare avoir reçu 4345 visites le 20 avril et 5099 le lendemain.


La gendarmerie multiplie les brimades à l’égard de la population en Kabylie, exemple 29 avril à Yakouren.


La polygamie expliquée en bande dessinée le 29 avril dans L’Actu en patates.


Plusieurs personnalités appellent à manifester le 3 mai pour « libérer » la télé d’Etat algérienne (ENTV) en cette journée de la liberté de la presse.


Le Haut commissariat de l’amazighité « déplore » 29 avril la faible présence du berbère dans les médias algériens. A l’occasion d’un colloque consacré à ce thème, les participants ont souligné l’indigence des programmes de TV4, l’unique chaîne berbérophone algérienne.


Plusieurs lycées de l’Est de la Kabylie sont confrontés à la présence d’amiante. El Watan du 2 mai cite le cas de Chemini, dont les élèves vont devoir suivre leurs cours dans d’autres établissements.

Messages

  • Une diversion de plus... On le savait bien avant que sieur Saadi, revenant de chez ceux avec qui il a partagé avant d’être évincé, ne nous la raconte cette histoire... Qu’il nous parle plutôt des trahisons que le peuple Kabyle subit de nos jours, ça nous fera mieux avancer... mais ceci est une autre histoire !

    A bon entendeur...

    • Azul a y Awzalag ! Je vais essayer de vous cerner ! Vous avez de grande chance que vous soyez un exclu de ce parti ! Vous voulez éructez votre rancoeur,votre haine de vos anciens amis ! Hé bien , ça ne devrait intéresser que les écervelés ! Taisez vous,le travail que vous êtes en train d’assumer,est immonde et fratricide ! Vous ne le savez pas !,car aveuglé par votre déception ! Si vous voulez qu’on vous écoute,montez nous ce que vous pouvez produire comme travail intellectuel,pour le bien de la kabylie ! .Les insultes et les vulgarités sont la preuve du manque d’intelligence ! Je tiens à vous rassurer en vous disant que je ne suis militant d’aucun parti,ou association,mais je suis de ceux qui ne suivent plus ces dérives mesquines .

  • que ceux qui n’ont pas encore compris que les combattants kabyles,durant la guerre de libération, etaient considérés comme une "légion etrangere" juste bonne a sacrifier pour le bien etre de la nation arabomusulmane se reveillent.il n’y’a qu’a voir,ou nous en sommes,nous les kabyles, 48 ans aprés l’indépendance pour vous en convaincre.

  • Le spectacle de ces gens se démenant comme des diables ne produit que l’effet inverse. Les enjeux sont en fait ailleurs. Il s’agit de passer au second plan la percée des autonomistes et la prise de conscience des kabyles de leur identité. Les partis algériens à électorat kabyle sont disqualifiés de leur rôle, assumé ou subi, de soupapes de sécurité en Kabylie. L’organisation, par le RCD et par les organisations du FFS, de marches le 20 avril 2010, après des années d’oubli, montre leur détresse face à l’émergence du MAK. Portant pour la première fois les espoirs profonds de la Kabylie, le MAK a rapidement été adopté par le peuple.
    Paradoxalement les marches des algérianistes n’étaient organisées que dans les villes de Kabylie. Ce détail, d’autres acteurs ont tenté de le rectifier, avec une semaine de retard et quelques marcheurs à Thala (Ain) n Benian.
    La sortie du livre de S. Saadi sur le colonel Amirouche s’inscrit dans la même logique : créer l’évènement et éclipser le débat qui s’installe sur la question fondamentale : l’identité de la Kabylie et son droit à l’autonomie.

  • On peut reprocher au Dr Sadi plein de choses d’ailleurs discutables, mais en aucun cas son honneteté intellectuelle et son engagement dans tous les sens que ce terme peut comprendre, envers notre pays en général et notre cause AmaziY en particulier.Le Docteur Sadi vient de le confirmer en s’attaquant au MAL G...de Boussouf qui tient depuis "l’invasion" de 1962 le véritable pouvoir en Algérie faut-il le rappeler. Car au fond, lui Sadi, (tout comme Ouyahia qui s’est imposé par ses qualités d’Homme d’Etat) n’a jamais été en odeur de sainteté ( BESSAOUD Mohand Arab livre interdit "heureux les martys qui n’ont rien vu") . En nous éclairant sur les circonstances de la mort de AMIROUCHE et HOUES, et sur l’inommable séquestration du corps du premier, il s’éxpose à un lynchage féroce, comme le montre cet échantillon d’imbilités. Défendons l’avenir de notre chère Algérie ! J’invite donc nos fréres à méditer avant de critiquer nos HOMMES qui doivent être félicités et protégés. Un dicton de chez nous dit bien : Je n’aime peut-être pas ce que fait mon frère, mais je ne permettrai à personne de l’insulter. Un voeux : Que les langues se délient, enfin ! A bon entendeur.

    • Ce proverbe kabyle, c’est Ḥemleɣ gma atewteɣ ur ḥemmleɣ win tikkaten donc J’aime bien frapper mon frère, mais je n’aime pas qu’un autre le frappe. C’est pour dire qu’entre proches, on peut être durs les uns avec les autres, on peut se corriger, se donner des conseils, se disputer.

  • Slt tt le monde. Au fait, moi, j’ai pas encore lu le livre faute de disponibilité. Néanmoins, j’ai suivi la polémique qui s’en ai emparé. Le Dr l’a déclaré dans l’une de ses réactions, la 2ème édition du livre sera disponible à partir du 20 mai. Je l’achèterai le lendemain. Quoiqu’il en soit, ce livre et la polémique qui s’en est suivi ont éveillé en moi un certain intérêt pour l’histoire de notre pays, et c’est chose positive. Je manquerai donc pas de consulter les autres livres qui ont traité de notre histoire pour pouvoir distinguer le bon grain de l’ivraie. Pour ceux qui regrettent que Saadi ait écrit sur un épisode de l’histoire de notre pays plutôt que sur un autre, il n’est pas seul, pour que je sache, à avoir la faculté d’écrire. Win yevghan ali yarwitid ! .
    Amicalement.

  • Saadi a mis la main dans le nid de guêpe pour le bonheur de ceux qui aiment la vérité et le pays ;
    à nous de le protéger de ne pas se faire piquer même si nous ne sommes pas d’accord avec sa politique algérianiste et ses erreurs..

    Mr sadi ,si vous voulez que l’on fasse la nique à ce pouvoir diabolique, trouvez un terrain d’entente pour que la kabylie devienne votre premier souci avant tout..

    Tous ensemble on peut les faire tomber mais pour cela, faudrait-il que votre combat et celui du ffs rejoignent les intérêts de la kabylie avant tout ?

    A vous de changer de fusil d’épaule.La carte de la kabylie en cela est un bon moyen pour tomber ce pouvoir qui par ricochet libérera toute l’Algérie.

    A vous de inscrire dans l’histoire comme acteur et non comme sujet..

  • voila pourquoi par exemple un livre qui traite de l’histoire de la révolution ne doit pas étre écrit par un chef de parti.tout simplement ce livre risque d’etre rejeté par la population alors que réellement il contient des vérités frappantes.a mon avis il faud séparer l’auteur du livre oui l’auteur sadi avait comis d’enormes erreurs en tant qu’homme politique mais aussi oui ce livre contient des vérités sur le MALG et l’armée des frontières qui n’a jamais levé le petit doigt contre la france qui s’est plutot occupées a planifier la prise de pouvoir dés l’independance.il n’y’a pas l’ombre d’un doute les BOUSSOUF,BOUMEDIENE et meme KAFI ont participé a la vente d’AMIROUCHE et SI EL HAOUES aux français.aujourd’hui ils sont toujours au pouvoir ceux de l’armée des frontières BOUTEF .TOUFIK .ZARHOUNI .OULD KABLIA etc a nous d’entrevoir comment déposer plainte a la TPI SUR ces énérgumènes pour crimes contre l’humanité

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.