rezki.net

Accueil > Culture > Ali Amran ou la pop amazighe

Ali Amran ou la pop amazighe

mardi 8 mars 2005, par Rezki Mammar

Ceux qui ont assisté au Zénith berbère du 18 avril 2004 ont pu applaudir l’une des valeurs sûres de la nouvelle scène kabyle. Un de ses titres Xali Sliman est un succès sur les radios algériennes, en attendant la sortie de l’album que nous ne manquerons pas de signaler. Le quatuor emmené par Ali Amran allie engagement politique et son pop rock.

Son histoire est celle d’un étudiant de la fac Hasnaoua à Tizi Ouzou. Comme tous les jeunes révoltés par les injustices sociales et le blocage politique, il gratte ses premiers accords sur une guitare. Ses mots, ils sont dits dans cette langue berbère méprisée par les autorités : celle de Idir, de Matoub, avec un son pop.
La suite, c’est la France, les concerts, le bouche à oreille, avec un répertoire varié : l’amour, la révolte, le poésie et toujours l’amour (celui de la Kabylie).
Et voici déjà qu’on parle de lui sur les deux rives de la Méditerranée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.