Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Politique > Ahmed Ben Bella passe l’arme à gauche

Ahmed Ben Bella passe l’arme à gauche

mercredi 11 avril 2012, par Nadia Mechiche

Porté au pouvoir en 1962 par le camp de l’armée des frontières proche de l’Egypte, l’homme avait mâté le soulèvement kabyle de 1963 avant d’être déposé à son tour.

Le premier président de l’Algérie est mort ce 11 avril à Alger. Né en 1916, Ahmed Ben Bella fait ses armes sous le drapeau français. Militant pour l’indépendance, Ben Bella était surtout nationaliste arabe et admirateur de l’Egyptien Gamal Abdel Nasser. En 1962 le clan dit d’Oujda le porte à la présidence pendant trois années durant lesquelles il réprime le soulèvement kabyle de 1963. L’homme fort de l’armée Houari Boumediène renverse Ben Bella en 1965. l’ancien président est emprisonné, puis exilé en 1980. En 1985 il amorce un rapprochement avec Hocine Ait Ahmed qui s’était soulevé contre son régime en Kabylie. Lounès Matoub avait immortalisé cette alliance sans lendemain dans sa chanson Les Deux compères en 1986.

Commentaires

  • Un mal de -

    Heureusement il y a la mort chose que ces pourris autoritaires sanguinaires ne prennent pas en compte se croyant éternels.

    Ce qui est regrettable, c’est qu’ils arrivent à vivre plus longtemps que les gens biens et pour commttre un maximum de dégats aux pays ainsi qu’aux peuples .

    La mort de ce traitre ne pourra émouvoir que ses paires aussi nauséabons.

    Ne croyant pas à l’éternel des MUZS,dommage qu’il parte sans avoir payé durant sa vie.

    MESSAGE GPK...

    Le président du Gouvernement provisoire kabyle a rappelé que « Ben Bella était responsable de la confiscation de l’indépendance de l’Algérie pour laquelle le peuple kabyle avait tout donné ».

    « Il était particulièrement raciste envers les Kabyles. Même agonisant, il avait eu le temps de déclarer que Hocine Ait Ahmed s’est toujours comporté davantage en Kabyle qu’en Algérien.

    C’est peut-être l’une des raisons pour laquelle le FFS participe aux élections de la honte pour prouver que son président est un nationaliste algérien.

    La Kabylie qui n’a de leçon de nationalisme à recevoir de personne aurait souhaité que Ben Bella réponde de son vivant des crimes qu’il a commis en Kabylie en 1963-64. »

    Néanmoins, soutient M. Mehenni, « [nos] martyrs de cette période auxquels s’ajoutent ceux du Printemps noir 2011 tués par Bouteflika continueront de crier justice depuis leur tombe que seule l’Histoire saura leur rendre par l’exercice prochain du droit à l’autodétermination de la Kabylie ».

  • @ Nadia, Ben Bella n’était que la « paravent civil » du Pouvoir militaire, et Boumediène le meneur du Clan d’Oudjda qui dirigeait l’Armée des frontières, soutenue par (les Officiers de) l’Armée française, des harkis Nezzar, Touati, Belkheir... Lors de la campagne de prise du pouvoir le 03.07.62, les blindés de Boumediène allaient s’arrêter à Gardimao , leurs réserves en fioul à zéro. C’était De Gaulle qui avait donné ordre au Gral Buis pour assurer la livraison. Bref, les « Mémoires » du Général Buis et du Cdt Bourga concordent sur ce point. De Gaulle s’était vengé contre le GPRA qui avait arraché la « victoire politique » (l’indépendance), en dépit de la « défaite militaire » (l’ALN-l’Armée de l’intérieur décimée vers 60-61)…Quant au 1er Président, c’était Ferhat ABBAS, un kabyle, sa Porte-parole et sa Conseillère spéciale n’étaient autres que Henriette AZIZA et Alice CHERKI, des judéo-berbères...
    Ben Bella était « fabriqué » et zaimisé par la France en 56, lors de l’interception de l’avion (….), insinuant que « le meilleur d’entre eux/nous est un sot » ! Il y’a lieu de citer et la France, et l’Egypte, les deux « origines du mal »…« L’architecte » de la Dictature militaire, c’était Boussouf, et Boumedienne « l’exécutant » …. E la France a toujours soutenu le Pouvoir militaIre, donne le "là" et organise la politique algérienne de l’Europe....

  • à Nadia,
    Vérfez vos réferences ! Il faut savoir que la France est pour beacoup dans la consruction du Régime miliaire d’Alger. E ps dire qe c’es un régime raciste, anti-kabyle e ani-amazigh ne suffit pas, ne dérange pas les Généraux décdeurs, la Junte au pouvoir. Ce qui les dérange c’es de dénocer sa nature militaire de ce pouvoir, ses pratiques crminelles et sanguinaire, son autoritarisme extreme, sa corruption généralisée, la manipulaion des extrémisme, l’omniprésence du DRS en ant qu’organsaion criminelle et mafia tentaculaire...Ce que ne dit pas la plupart des auonomistes, kabylistes et berberistes...

    • Ih ya mohande ya mohande serbi latay...

      Tu connais sans doute le refrain aussi, apres nous avoir donné la preuve que tu as bien appris la lecon de descriditation pratiquée par ceux que tu cites...

      Je te reponds ici car le MAK doit certainement etre au chevet de ceux qui sont poignardes encore récemment par d’autres "étudiants" de la manipulation.

      Et pour terminer sans polémique, je t’invite a faire un tour sur ke site du MAK, du GPK ou de Siwel... Entre autres pour voir a quel point ton point de vue est ridicule.

      Pas besoin d’adresse, Dans Google tu cherche par mot clé et tu as la reponse a toutes tes fausses accusations (diffamation dans les pays qui ne regorgent pas d’étudiants qui ne savent pas ecrire correctement un prenoms kabyle et qui veulent de faire passer pour tels !), a Mohand a mmi !

  • B ien sur il n’y a que les kabyles pour dire du mal des autres, en tout état de cause il fallait s’y attendre, du fait de la haine et de la bassesse exprimée même pour les morts, cependant ce que je ne comprends pas c’est cette obsession de s’attaquer à un homme qui est resté au pouvoir pas plus de deux ans, et à un moment ou l’Algérie venait de sortir de 132 ans de colonialisme français, que pouvait-il faire dans une situation pareille, lui a-t-on seulement laisser le temps de gouverner le pays messieurs les objecteurs de conscience. Quelqu’un m’avait dit une fois que les kabyles étaient des racistes mais à ce point jamais. Vous accusez des genbs sans connaître le fin mot de l’histoire. on lui reproche Sendouk Tadamoune, au dernières nouvelles et avant le coup d’état de 1965 il était au niveau de la caserne Ali Khodja à moins qu’on l’ait mis avec lui dans la cellule pendant ses 14 années de captivité. On lui reproche d’avoir servit sous le drapeau français qui de la majorité des algériens n’a pas servit sous ce drapeau, donc tous ceux qui ont fait leur service militaire sous le drapeau français sont des traitres et qui après ont pris le maquis contre la France sont des traitres asuivre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.