rezki.net

Accueil > Société > A Iflissen la mobilisation fait échouer un kidnapping

A Iflissen la mobilisation fait échouer un kidnapping

mardi 3 novembre 2009, par Rezki Mammar

Dans une commune balnéaire du nord de la Kabylie, un hôtelier a été enlevé par un groupe terroriste puis libéré sans conditions suite à une mobilisation populaire. Cette action inédite, en rupture avec la résignation ambiante a été largement évoquée dans la presse et sur Internet. Les autonomistes du Mak saluent une « leçon magistrale de courage ».

Le vendredi 30 octobre [1], le gérant d’un hôtel a été kidnappé à Iflissen [2], sur la côte kabyle. Les ravisseurs ont demandé la somme de 700 millions de dinars (un peu plus de 60 000 euros) pour la libération de leur victime. L’enlèvement aurait pu se terminer comme d’habitude par le versement de la lourde rançon. Puis c’est le coup de théâtre : la population d’Iflissen s’est mobilisée. Dans un premier temps, les terroristes ont abaissé le montant de la rançon à 200 000 dinars, puis devant la colère populaire ont décidé de libérer l’hôtelier. Il faut dire qu’à Isennadjen, le village d’origine de la victime, la population était prête à aller affronter les islamistes comme en 1994 lorsque le chanteur Matoub Lounès était détenu par un groupe armée. L’hôtelier en question avait été enlevé une première fois en 2005.

« Une leçon de courage »

Dans le contexte actuel marquée par la dépolitisation et la résignation, cet événement a retenu l’attention des médias et de la société civile. Dans la Dépêche de Kabylie du 3 novembre, Mohamed Mouloudj rend hommage à la population : « Leur résistance face à la terreur terroriste est une leçon de courage dont peuvent s’inspirer, même les nations les plus avancées. Les groupes armés ont toutes les peines du monde à s’enraciner en Kabylie, forte de ses idées anti-islamistes ».

Le même jour, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie a publié un communiqué de satisfaction : « Le MAK adresse ses félicitations aux citoyens des Iflisen et particulièrement à ceux du village Isennajen qui viennent d’infliger un cours de haute moralité au pouvoir algérien et une leçon magistrale de courage et d’abnégation aux éléments sanguinaires venus d’ailleurs dévaster notre région. ». Au-delà de ces premières réactions, les prochaines semaines vont permettre de savoir si cette mobilisation est un acte isolé, ou s’il traduit une prise de conscience populaire.


[1L’illustration qui accompagne cet article est extraite d’une affiche de 1968 inititulée « La base continue le combat ».

[2Ce nom s’écrit Iflissen en français et Iflisen en kabyle, il désigne une tribu de la Kabylie maritime

Messages

  • Merci d’avoir réuni toutes les réactions, même si on pouvait les lires sur le net. une chose qui a attiré mon attantion est le fait d’oublier un petit passage de l’article de Mohamed Mouloudj de la Dépêche de Kabylie". ci dessous, le lien de l’article et le passage que vous avez repris mais vous avez omis de souligner, un petit passage. merci d’insèrer le petit passage car la phrase parait incomplète. http://www.depechedekabylie.com/read.php?id=78136&ed=MjI2Mw

    Voici le passage de l’article :
    "Leur résistance face à la terreur terroriste est une leçon de courage dont peuvent s’inspirer, même les nations les plus avancées. Les groupes armés ont toutes les peines du monde à s’enraciner en Kabylie, forte de ses idées anti-islamistes"

    • Merci de m’avoir repris. La phrase était effectivement tronquée. Se tromper, c’est angoissant, mais avoir des lecteurs vigilants c’est rassurant.

    • Encore un oubli ou une erreur, vous avez repris ceci : "Leur résistance face à la terreur terroriste par un groupe armé, relâché grâce à la terreur terroriste est une leçon de courage dont peuvent s’inspirer, même les nations les plus avancées.. Les groupes armés ont toutes les peines à s’enraciner en Kabylie, forte de ses idées anti-islamistes". Il fallait lire « "Leur résistance face à la terreur terroriste est une leçon de courage dont peuvent s’inspirer, même les nations les plus avancées. Les groupes armés ont toutes les peines du monde à s’enraciner en Kabylie, forte de ses idées anti-islamistes ». Merci encore une fois d’insérer ce passage.
      Bonne continuation.
      Un lecteur fidèle.

  • Quelle lecon de courage merci defaire le boulot des hommes politique de votre pays Je suis Kabyle je vis en France je suis nee en 1960 et quitte le pays en 1968 cela fait plus de 40 ans je ne suis jamaisrevenue au pays a cause des gouvernement successifs depuis l’independance.Ce pays si riche de ressources n’offre aucun avenir a ces enfants a son peuple tout simplement.Alors u

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.